Accueil scie circulaire
Bien choisir sa scie circulaire
Guide de Choix scie circulaire

“Bien choisir” sa scie circulaire

Une scie circulaire est un outil puissant et maniable conçu pour réaliser des découpes droites dans des matériaux à base de bois. Pour choisir la scie circulaire adaptée à vos besoins, différents critères sont à prendre en compte : avec ou sans fil, quel guide de coupe, plongeante ou non, sur table ou non, la puissance, la capacité de coupe ou encore le type de lame. Vous trouverez forcément le modèle de scie circulaire pour votre chantier ou votre atelier et ce, que vous soyez un menuisier professionnel ou un bricoleur en herbe.

1. Composition et fonctionnement d’une scie circulaire

Une scie circulaire est composée de plusieurs éléments :

  • un moteur de 1 010 à 2 000 watts. Plus le moteur est puissant, plus le diamètre de votre lame peut être grand ;
  • une lame circulaire, entraînée par le moteur, tournant entre 3 000 et 6 000 tours par minutes ;
  • une poignée avant pour l’orienter dans l’espace ;
  • une poignée arrière, où se trouve l’interrupteur à gâchette, pour allumer ou éteindre votre appareil ;
  • une semelle en métal léger afin de favoriser la maniabilité et la précision de la coupe. Plus votre semelle est large, plus votre scie sera stable.

Une scie circulaire se tient à deux mains, pèse entre 3 et 10 kilos et sert à effectuer des découpes droites et régulières dans des planches de bois. Elle peut également couper du plastique, du plexiglas ou encore du verre synthétique, à condition d’équiper votre scie avec une lame adaptée à votre matériau.

Vous pouvez couper des longueurs et des largeurs différentes. En revanche, pour l’épaisseur, votre morceau ne doit pas dépasser la profondeur de coupe de la lame, réglable et variable en fonction du diamètre. Celle-ci doit être déterminée avec d’être utilisée.

Niveau prix, comptez entre 100 et 400 euros pour une scie circulaire, selon le modèle choisi.

2. Avec ou sans fil ?

Une scie circulaire sans fil est moins puissante et moins performante qu’une scie circulaire filaire puisqu’elle ne dispose que de l’énergie de sa batterie. Vous serez donc limité par sa durée d’utilisation. Raison pour laquelle il vaut mieux prévoir une deuxième batterie de rechange si vous souhaitez travailler en continu. De plus, la profondeur de coupe sera aussi moins importante. En effet, les scies circulaires sans fil ont des profondeurs de coupe inférieures à 55 mm.

3. Qu’est-ce qu’une scie circulaire plongeante ?

Sur une scie circulaire classique, la lame est toujours sortie sous la semelle. Sur une scie circulaire plongeante, la lame est rétractable et protégée par un capot. Elle ne sort que si vous utilisez votre appareil. Il suffit d’allumer votre scie et d’appuyer sur un petit levier pour que votre lame descende et pénètre progressivement dans votre pièce en bois. Votre appareil « plonge » d’une certaine façon, d’où son nom. Grâce à ce système ingénieux, vous pouvez commencer à couper votre matériau en son milieu. Les découpes sont particulièrement précises et propres. Une fois votre travail effectué, lorsqu’il n’y a plus de pression sur le levier, votre lame retourne dans son carter. Il y a ainsi moins de risques d’accident et vous êtes protégé des poussières et des fragments de bois volants.

4. Qu’est-ce qu’une scie circulaire montée sur table ?

Une scie circulaire peut également être montée sur une table à scier. De cette façon, les capacités de travail sont plus importantes et le confort d’utilisation amélioré. Il sera plus facile et plus pratique pour vous de réaliser vos découpes en toute sécurité.

5. Quelle puissance choisir selon l’usage que vous comptez en faire ?

La puissance détermine la capacité de la scie à couper la matière. Pour la choisir correctement, tout dépend de l’utilisation que vous comptez en faire.

  • Usage occasionnel : pour couper des bois tendres de faible épaisseur ou réaliser des petits travaux de menuiserie, une scie circulaire filaire ou non de moins de 1 200 watts suffit ;
  • Usage régulier : pour les bois durs, vous aurez besoin d’un modèle plus puissant de 1 800 watts maximum ;
  • Usage intensif ou professionnel : pour les gros travaux dans des bois épais et si la scie circulaire est votre outil de travail, tournez-vous vers un appareil de 2 200 watts.

6. Quelle capacité de coupe selon le diamètre de la lame ?

C’est le diamètre de la lame qui détermine la profondeur de coupe maximale. Pour vous aider à vous y retrouver, voici un petit tableau récapitulatif :

Diamètre de lame (en mm) Capacité de coupe maximale (en mm)
160/170 55
185 60
190 65
230 85

7. Quelle lame de scie circulaire choisir ?

Vous vous demandez comment choisir une lame de scie circulaire ? Votre lame, en plus de son diamètre, doit être choisie en fonction de son nombre de dents, son alésage et le type de matériau que vous souhaitez couper.

Le nombre de dents

Le nombre de dents de votre scie circulaire influence non seulement sur la vitesse de coupe mais aussi sur sa finition. Plus le nombre de dents est élevé, plus la coupe sera fine, précise mais lente. Le nombre de dents d’une lame de scie circulaire varie entre 10 et 48 voire 64 :

  • pour des découpes grossières, optez pour une lame de 10 ;
  • pour des travaux de menuiserie en tout genre, privilégiez une lame comprise entre 12 et 24 dents ;
  • pour une coupe nette dans différents matériaux, orientez-vous vers une lame de 48 ou 64.

L’alésage

L’alésage est le trou central de l’arbre moteur qui permet de fixer votre lame. Il varie d’une scie à l’autre.

Le type de matériau à couper

Choisissez votre lame en fonction du matériau à couper. Il existe des lames multi-matériaux qui permettent de couper tous les matériaux, qu’il s’agisse de bois tendres, bois durs, stratifiés, plastiques ou encore métaux non ferreux (aluminium, cuivre, laiton).

8. Quel guide de coupe choisir ?

Lorsque vous utilisez une scie circulaire, il est primordial de vous servir également d’un guide pour découper parfaitement droit. Différentes sortes de guide de coupe existent, à vous de choisir le modèle le plus adapté pour vos travaux. Cet élément va, en effet, impacter la précision de votre coupe.

Guide réglable

Un guide réglable est parallèle et fixé à la semelle de votre scie circulaire. La plupart des scies en sont équipées. Ce guide n’est, en revanche, pas forcément adaptée à votre découpe notamment si elle est trop éloignée du bord ou si le bord n’est pas droit.

Ligneur laser

Quelques scies sont équipées d’un ligneur laser qui permet à l’utilisateur de manier sa scie circulaire avec davantage de maîtrise. Ainsi, plus vous serez habile, plus votre coupe sera précise.

Rail de guidage

Le meilleure des guidages reste d’utiliser un rail en aluminium. Ce dernier est équipé de joints antidérapants ou de serre-joints que vous posez sur la pièce à découper. La semelle de votre scie va venir coulisser sur le rail ce qui permet d’obtenir une coupe parfaitement droite. Ces modèles sont les plus précis qui existent sur le marché.

9. Quels accessoires et options pour ma scie circulaire ?

Les accessoires et les options disponibles sur une scie circulaire existent pour renforcer votre sécurité, votre confort et la maniabilité de votre appareil. Voici les éléments qui peuvent équiper votre scie circulaire :

  • un couteau diviseur qui empêche les morceaux de bois coupés de bloquer la lame ;
  • un frein de lame pour arrêter la lame en moins de 3 secondes ;
  • un variateur de vitesse pour adapter la vitesse et la puissance de coupe selon le matériau ou son épaisseur ;
  • un carter mobile pour protéger votre lame ;
  • une évacuation arrière pour éjecter les copeaux ;
  • un raccordement à un aspirateur pour aspirer la poussière et les petits copeaux ;
  • une semelle inclinable pour les coupes en biais (45°) ;
  • un interrupteur de sécurité pour éviter les démarrages intempestifs.

10. Entretenir votre scie circulaire

Si vous prenez le temps d’entretenir votre scie circulaire, celle-ci aura une durée de vie plus longue. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de nettoyer régulièrement votre scie à l’aide d’un pinceau pour ôter la sciure ou la poussière de vois. Vous pouvez également utiliser de l’air comprimé.

Quant à la lame, vous devez retirer régulièrement toutes les traces résiduelles et notamment la résine de bois à l’aide d’un produit alcoolisé.

Les principales marques

Découvrez nos derniers guides