Accueil Guide de choix pompe à eau
Bien choisir sa pompe à eau
Guide de Choix - pompe à eau

“Bien choisir” sa pompe à eau

Différents modèles de pompe à eau existent sur le marché. Quel que soit votre besoin - vider une cave inondée, alimenter une habitation ou encore arroser un jardin - il y a forcément une pompe à eau adaptée ! Vous pouvez la choisir immergée ou de surface, en fonction de sa motorisation (manuelle, thermique ou électrique) mais aussi en prenant en compte la qualité de l’eau, la hauteur d’aspiration ou encore le débit. Qu’attendez-vous pour consulter notre guide de choix sur les pompes à eau afin de ne pas vous tromper ?

1. Comment fonctionne une pompe à eau ?

L’eau ne se trouvant pas forcément à l’endroit où vous en avez besoin, vous pourrez avoir besoin d’une pompe à eau. Cet appareil sert à déplacer un liquide d’un endroit vers un autre : elle va l’aspirer, la véhiculer et l’évacuer. Vous pouvez pomper votre eau depuis différents points d’eau comme : une rivière, un étang, une cave ou encore un puits. La mise en mouvement de votre fluide peut servir à arroser un jardin, rejeter les eaux usées dans un fossé prévu à cet effet, puiser des eaux de pluie ou encore alimenter une habitation.

2. Pompe à eau immergée ou pompe de surface ?

Il existe deux grands familles de pompe à eau : les pompes immergées et les pompes de surface.

Pompe immergée

La pompe immergée va chercher de l’eau à une profondeur supérieure à 8 mètres. Plus silencieuse qu’une pompe de surface, seuls le tuyau de refoulement et la câble d’alimentation remontent à la surface. Grâce à son faible diamètre, il est possible d’atteindre les grandes profondeurs des puits de forage. Elle est particulièrement adaptée pour aspirer des eaux chargées.

Pompe de surface

La pompe de surface aspire, quant à elle, jusqu’à 7 à 8 mètres de profondeur. Elle est conçue pour être installée au-dessus d’un point d’eau (puits, réservoir, citerne, cuve ou rivière). Comme son nom l’indique, elle reste en surface et l’eau est aspirée via un tuyau d’aspiration. On l’utilise pour puiser les eaux claires des rivières ou les réserves d’un récupérateur de pluie mais également pour l’arrosage automatique d’un jardin ou encore l’alimentation d’une maison (appareils électroménagers ou toilettes, par exemple).

3. Quels sont les différents types de pompe à eau ?

Vous avez le choix, selon votre besoin, avec différents modèles de pompes.

  • La pompe de relevage, ou pompe vide-cave, est une pompe immergée qui sert à évacuer les eaux usées (bassin, fosse septique) ou en cas d’inondation. Vous pouvez également vous en servir pour vider une piscine. Elle est souvent submersible, c’est-à-dire qu’elle peut fonctionner sous l’eau (claire ou chargée) et puiser à une profondeur inférieure à 8 mètres. Elle peut être stationnaire ou transportable ;
  • La pompe de jardin est utilisée pour arroser le jardin avec de l’eau de pluie récupérée dans un réservoir ;
  • La pompe munie d’un surpresseur est également idéale pour l’arrosage automatique ;
  • La pompe de puits et de forage est utilisée lorsque la distance entre l’eau et la pompe est supérieure à 8 mètres. Elle est aussi submersible ;
  • La pompe à haute pression augmente la puissance de sortie même si vos volumes sont faibles ;
  • La pompe à usage domestique alimente vos appareils électroménagers.

4. Quelles sont les différents types de motorisation ?

Une pompe à eau peut posséder une motorisation électrique (mono ou triphasée), thermique (moteur diesel, 2 ou 4 temps) ou encore être manuelle. Ce dernier modèle est pratique pour une utilisation occasionnelle, pour transporter des petits volumes et apportera une touche décorative dans votre jardin. En revanche, si vous comptez transférer des volumes importants, nous vous conseillons d’opter pour un modèle thermique, beaucoup plus puissant.

5. Choisir sa pompe en fonction de la qualité de l’eau

Vous devez également choisir votre pompe à eau en fonction de la qualité de l’eau à puiser. Ceci, pour ne pas boucher ou abîmer votre appareil. Pour cela vous devez évaluer la taille des particules présentes dans l’eau. C’est possible grâce à la granulométrie qui mesure le diamètre en millimètres des particules contenues dans un liquide. Les pompes sont ainsi classées en 3 types :

Qualité de l'eau Diamètre des particules Utilisation de la pompe à eau
Eau claire à moyennement chargée Impuretés inférieures à 5 mm Transférer de l’eau claire ou vidanger des petits volumes (spa, bassin de jardin, piscine)
Eaux chargée Matières en Suspension (MES) jusqu’à 20 mm Pomper un sous-sol, un garage ou une cave après une inondation
Eau très chargée MES jusqu’à 25 mm Gros travaux

Il existe également des modèles pour les liquides agressifs (eau de mer, hydrocarbures, produit chimique).

6. Quels autres critères de sélection privilégier ?

D’autres critères sont également importants pour choisir une pompe à eau adaptée à votre besoin.

Le débit

Le débit indique la quantité d’eau qui peut être refoulée en un temps donné. Il est exprimé en litres par minute ou par heure ou en mètre cubes par heure (m3/h), 6m3/h correspondant à 100l/mn. Le débit s’évalue en fonction de votre consommation.

La pression

La pression s’exprime en Bars (B) et mesure la force à laquelle l’eau est refoulée. Elle est nécessaire pour faire fonctionner les appareils. On considère que pour alimenter une maison vous avez besoin de 2 bars et 3 bars pour une maison avec un jardin.

La pression est en corrélation avec le débit. Ainsi à débit égal si votre tuyau est petit, la pression sera plus importante que dans un tuyau de diamètre plus important.

La hauteur d’aspiration

La hauteur d’aspiration, exprimée en mètres, détermine la profondeur à laquelle vous pouvez aspirer votre eau.

La hauteur de refoulement

La hauteur de refoulement - ou dénivelé - exprimée en mètres, détermine la hauteur maximale entre votre source d’eau et l’endroit où elle est refoulée. Plus cette hauteur est importante, plus vous perdrez de la pression.

Bon à savoir : la hauteur totale de refoulement totale est la somme de la hauteur de refoulement et de la hauteur d’aspiration.

La hauteur manométrique totale

La Hauteur Manométrique Totale (HMT) sert à calculer le couple débit/pression nécessaire. Elle se mesure en mètres et se mesure en fonction de la hauteur de refoulement totale à laquelle on retire les pertes de charges (pertes de pression lors du transfert du liquide dans les tuyaux).

Faites également attention aux défauts d’étanchéité de votre système (au niveau des raccords) qui risquent de diminuer les performances de votre pompe.

Enfin, sachez que plus la hauteur manométrique est élevée plus le débit diminue.

7. Quels accessoires ?

Votre pompe à eau peut nécessiter l’achat de certains accessoires comme :

  • des tuyaux d’aspiration et de refoulement et des raccords ;
  • un manomètre pour mesurer la pression ;
  • un surpresseur ou un réservoir à vessie pour pallier les problèmes de sous-pression liés à une mauvaise distribution ou pour régulariser et/ou surélever la pression d’une pompe ;
  • un clapet anti-retour pour éviter les désamorçages car, avec lui, la circulation d’eau ne se fait que dans un sens ;
  • une crépine à placer à l’extrémité du tuyau pour filtrer les impuretés avant aspiration ;
  • une protection thermique pour réduire les risques de court circuits sur votre réseau électrique en cas de fonctionnement à vide de votre pompe ;
  • du Téflon ou de la filasse de chanvre avec de la pâte à joint pour éviter les fuites.

8. Comment bien entretenir sa pompe à eau ?

Attention les pompes à eau sont sensibles au gel. Ainsi, si vous n’utilisez pas la vôtre l’hiver nous vous conseillons de la ranger à l’abri des températures négatives et de l’humidité pour ne pas endommager vos joints ou voir apparaître une corrosion précoce.

Les principales marques

Découvrez nos derniers guides