Accueil Barre de seuil
Bien choisir son barre de seuil
Guide de Choix WC

“Bien choisir” sa barre de seuil et son nez de marche

Une barre de seuil est un élément de finition qui vous permet de dissimuler la liaison entre deux revêtements de sol différents ou de pallier la différence de hauteur au niveau des portes. Plusieurs modèles existent : à coller ou à visser. Dans certains cas, vous devez privilégier l’installation d’un nez de marche. Outiz vous dit quand et vous aide à faire le bon choix.

1. Barre de seuil ou nez de marche ?

Une barre de seuil permet de séparer deux revêtements de sol de niveaux différents, notamment au niveau d’une porte d’entrée, d’un seuil ou entre deux pièces (couloir et cuisine, par exemple). Ainsi, si vous ne posez pas de barre de seuil, les revêtements de sol ne seront pas joints et il restera un espace vide (entre le parquet du salon et le carrelage de la cuisine, par exemple). L’ensemble est ainsi unifié ce qui est beaucoup plus esthétique.

Un nez de marche se pose au niveau d’un escalier, sur sa partie saillante. Il protège les revêtements de vos marches (parquet, carrelage) de l’usure et diminue le risque de chute. Il contribue également à l’esthétisme de votre escalier. Il peut être en bois, en PVC, en caoutchouc ou encore en aluminium. Vous pouvez poser votre nez de marche par clips, autocollants ou encore adhésifs.

2. Achat d’une barre de seuil : les points à vérifier

Différents modes de pose existent pour votre barre de seuil. Vous pouvez opter pour une pose avec perçage, dans ce cas quelques points doivent être vérifiés. Tout d’abord, veillez à ce que vos revêtements soient parfaitement plans et à avoir les vis ou les clous, adaptés à votre support (plancher, béton, plâtre). Ce type de seuil est particulièrement indiqué dans les pièces très fréquentées car solidement fixées.

Il existe également des barres de seuils qui se clipsent et des barres de seuils à fixation invisibles

Si vous ne souhaitez pas utiliser de perceuse, pourquoi ne pas opter pour une barre de seuil autocollante ou adhésive ? Sa pose est beaucoup plus simple et économique mais vous devez vérifier que le sol s’y prête. Sachez que les linos, les moquettes ou les sols en fibre végétale ne conviennent pas à ce type de seuil car ils peuvent présenter des irrégularités du fait de leur flexibilité.En revanche, pas de problème avec les sols en carrelage, en vinyle et les parquets. Afin que votre barre de seuil adhésive soit correctement installée, veillez à ce que votre sol soit propre, si celui-ci est gras ou poussiéreux, elle ne se collera pas ou mal.

Dans tous les cas, en ce qui concerne la largeur de votre barre, elle doit pouvoir dépasser de 1,5 cm sur chacun des deux revêtements. Mieux vaut préférer une longueur supérieure quitte à la découper à la scie.

Votre sol n’est pas plat ? Optez pour une barre de seuil de rattrapage de niveau qui va compenser les différences de niveau entre deux supports.

En ce qui concerne les matériaux, votre barre de seuil peut être en PVC, en bois, en aluminium, en inox ou encore en laiton. Différents coloris existent, plusieurs tailles et finitions pour le côté esthétique (brillante, brute). A vous de choisir le modèle selon vos propres goûts et selon l’endroit où vous désirez la poser.

3. Achat d’un nez de marche : les points à vérifier

Les nez de marche permettent non seulement de limiter l’usure de vos escaliers mais aussi d’assurer une finition parfaite et esthétique du revêtement de sol de votre escalier.

Il existe plusieurs modèles de nez de marche : en PVC, en bois, en carrelage, en inox, en aluminium ou encore en caoutchouc. A vous de le choisir du même matériau ou même revêtement que vos marches ou au contraire faire contraster la couleur ou les matières (carrelage sur les marches et bois pour votre nez de marche).

Pour un escalier en bois, on s’orientera vers un nez de marche en bois, à coller ou à visser. Pour un escalier en carrelage, on peut utiliser des nez de marche en carrelage, en PVC ou en métal, à coller à visser ou à encastrer.

Pour les escaliers de bureaux ou vos locaux, des nez de marche en aluminium ou en acier inoxydable sont idéaux.

Vous pouvez également trouver (surtout dans les locaux recevant du public comme les cinémas) des nez de marche fluorescents ou lumineux. Cela permet de bien voir les marches dans le noir.

Certains modèles sont antidérapants. Ils comportent des stries ou des picots qui permettent une meilleure adhérence de votre pied. Vous pouvez également installer une bande super-agrippante en PVC ou en vinyle pour être certain de ne pas déraper.

Dans un lieu public, en complément de votre nez de marche, il est aussi possible d’installer des dalles podotactiles en haut de votre escalier. Cette surface permet aux malvoyants et non-voyants de les sentir au toucher et donc de savoir qu’ils sont bien arrivés en haut d’une volée d’escalier.

Quel que soit votre choix, le nez de marche ou dispositif antidérapant doit être correctement scellé, collé ou vissé. Il en va de votre sécurité ! Idéalement, il faut le faire dépasser de 2,5 cm à 5 cm grand maximum. S’il dépasse trop vous risqueriez de vous prendre les pieds dedans...

4. Les outils complémentaires pour la préparation (nettoyage) et l’installation

Pour poser votre barre de seuil ou votre nez de marche comme un professionnel, vous aurez besoin de quelques produits complémentaires. Tout d’abord d’un nettoyant pour que la surface où vous désirez l’installer soit parfaitement propre. Ensuite pour la pose d’une barre de seuil ou d’un nez de marche adhésif, vous n’aurez besoin que d’un mètre, un crayon et d’une scie à métaux. En revanche dans le cas d’une barre de seuil ou d’un nez de marche à visser, il vous faut plusieurs autres outils comme un perforateur, un marteau, une perceuse à percussion et un tournevis selon le matériau à percer Généralement, les barres de seuils sont vendues avec les vis et les chevilles adaptées.

Les principales marques