Accueil Tableau électrique
Bien choisir son Tableau électrique

FOCUS SUR LA NORME NF C 15-100

FOCUS SUR LA NORME NF C 15-100

Les normes sont importantes, particulièrement lorsqu’il s’agit d’une installation électrique. Sont en jeu, la sécurité de tous les circuits électriques alimentant vos pièces et la vie des personnes qui y résident. Qu’il s’agisse d’une installation neuve, d’une simple rénovation (complète ou partielle) ou d’une extension, votre tableau électrique est tenu de respecter la norme NF C 15-100.

Votre tableau de distribution doit ainsi être implanté dans une Gaine Technique Logement (GTL). Installée de préférence à l’entrée de votre logement, elle regroupe en un seul emplacement tous les arrivées des réseaux de puissance et de communication (TV, téléphone, Internet).

Votre tableau électrique doit également comporter une réserve de 20% (soit au minimum 6 modules disponibles) afin de garantir l’évolution future de votre tableau en collectif ou en individuel. Comme votre tableau électrique, tous vos modules accessoires (interrupteurs différentiels, compteurs, disjoncteurs, parafoudres) doivent être conformes.

1. L'importance du disjoncteur de branchement

Votre installation électrique doit comporter un disjoncteur de branchement en amont de votre tableau électrique. C’est le point de liaison entre le réseau ERDF et votre installation électrique. Tout ce qui se situe en haut du disjoncteur est régi par la norme NF C 14-100 (ressort d’ERDF) et tout ce qui se trouve en-dessous la NF C 15-100 (accessible à l’abonné). Le disjoncteur de branchement permet de couper l’électricité dans l’ensemble de votre logement en cas de problème (si trop d’appareils électriques fonctionnent en même temps et excèdent la puissance souscrite par exemple).

2. Quelles différences entre un tableau nu et un tableau pré-équipé ?

Il existe deux types de tableaux électriques : les tableaux nus et les tableaux pré-équipés.

Les tableaux nus sont à équiper vous-même. Il existe des tableaux nus 13 modules et 18 modules. Les tableaux nus 18 modules offrent plus d’espace et sont donc plus indiqués pour les maisons et les grands logements.

Ils permettent de mieux visualiser et identifier les circuits électriques de votre habitation. Un tableau nu 13 modules est plutôt destiné à un studio. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier de prendre en compte les éventuelles évolutions futures de votre installation.

Avec un tableau pré-équipé vous n’avez pas besoin d’acheter les composants.

3. Quelle est la composition d'un tableau électrique ?

Un tableau électrique est composé de divers modules, indispensables à son bon fonctionnement. On retrouve les appareillages modulaires, les borniers et les peignes.

  • Les appareillages modulaires (interrupteurs différentiels, disjoncteurs, parafoudres) protègent les installations électriques et les personnes contre les risques de court-circuit, d’échauffement, de surtension et de foudre. Ils permettent également d’économiser de l’énergie.
  • Les borniers conduisent le courant électrique de manière continue entre un câble et une autre partie de votre installation.
  • Les peignes s’occupent d’alimenter les protections des circuits.
  • Le coffret de communication, n’est pas un composant de votre tableau électrique mais est complémentaire. Installé dans la gaine technique de logement (GTL) sous ou à côté de votre tableau de distribution, il répartit le courant à tous vos appareils multimédia (TV, lecteur DVD, ordinateur, téléphone, console de jeux) via des prises Ethernet ou Wi-Fi. Un tableau de communication répond à la norme NF C 15-100 qui impose le regroupement des courants forts et faibles à un endroit unique.

4. A quoi servent les différents composants ?

Se prémunir contre la foudre

Le parafoudre

› Le parafoudre

Il existe deux types de parafoudre : le parafoudre secteur, qui protège l’ensemble de votre installation électrique et le parafoudre téléphonique qui s’occupe de votre ligne téléphonique. Ils protègent vos équipements sensibles contre les effets désastreux de la foudre. Les parafoudres sont obligatoires dans les régions où le risque de foudre est élevé et dans tous les bâtiments où un paratonnerre est installé.

› J’ai besoin d’un parafoudre

Protéger les personnes

Les interrupteurs différentiels

› Les interrupteurs différentiels

Un appareil différentiel protège les personnes contre les dangers d’une électrocution. Il contrôle, sans interruption, la quantité d’électricité qui entre dans la maison et celle qui en sort. Ainsi si l’intensité n’est pas la même c’est qu’il y a un court-circuit et donc, un risque d’électrocution. En cas d’anomalie détectée, le courant est immédiatement coupé. La norme NF C 15-100 impose que votre interrupteur différentiel ait une sensibilité de 30 mA.

› J’ai besoin d’un interrupteur différentiel

Sécuriser les circuits :

Les disjoncteurs

› Les disjoncteurs

Un disjoncteur de branchement est le point de liaison entre le réseau ERDF et votre installation électrique. Tout ce qui se situe en haut du disjoncteur est régi par la norme NF C 14-100 (ressort d’ERDF) et tout ce qui se trouve en-dessous la NF C 15-100 (accessible à l’abonné). Dès qu’un problème est détecté sur un circuit électrique (surcharge ou court-circuit), le disjoncteur sécurise votre installation électrique en coupant automatiquement le courant qui circule. Cette mesure de sécurité permet de protéger vos équipements et de prévenir les risques d’incendie.

› J’ai besoin d’un disjoncteur

Alimenter les circuits

La prise modulaire

› La prise modulaire

Obligatoire depuis le 1er janvier 2016, suite à l’amendement A5 de la NF C 15-100, la prise modulaire doit être placée à moins d’un mètre du tableau électrique. Elle permet de faire des travaux d’électricité dans votre maison en toute sécurité. Tous vos circuits sont coupés à part celui qui alimente votre prise.

› J’ai besoin d’une prise modulaire

Optimiser sa consommation

Le délesteur

› Le délesteur

Le délesteur gère l’alimentation électrique des appareils et réduit la consommation d’énergie. Il calcule la puissance utilisée et, en cas de dépassement, coupe l’alimentation de deux ou trois circuits considérés comme non utiles en laissant les circuits prioritaires alimentés. Le délesteur réalimente les circuits interrompus au fur et à mesure. Cela permet de ne pas déclencher sans cesse le disjoncteur et de faire baisser la facture d’électricité.

› J’ai besoin d’un délesteur
L’horloge programmable

› L’horloge programmable

Toujours dans un souci d’optimisation de votre consommation d’énergie, vous pouvez également installer une horloge programmable. Elle vous permet de définir des horaires de fonctionnement de certains de vos appareils. Par exemple, vous programmez votre chauffage pour qu’il s’éteigne automatiquement lorsque vous partez travailler et vous le réactivez peu avant votre retour.

› J’ai besoin d’une horloge programmable
Le contacteur

› Le contacteur

EDF propose une option heures creuses. Si vous l’avez souscrite le contacteur jour/nuit heures creuses s’occupe d’allumer votre chauffe-eau uniquement pendant les périodes qui vous coûteront le moins cher. Il permet de réaliser jusqu’à 10% d’économie sur vos dépenses d’eau chaude.

› J’ai besoin d’un contacteur silencieux

Gérer l’éclairage

Le télérupteur

› Le télérupteur

Un télérupteur fonctionne comme un interrupteur. Il permet d’allumer et éteindre un point lumineux mais depuis plusieurs endroits différents, via des boutons poussoirs, très pratique lorsque la distance est importante entre deux points de commande (grande pièce, long couloir, cage d’escalier). Un télérupteur peut être piloté par autant de boutons de commande que vous souhaitez.

› J’ai besoin d’un télérupteur
Le télévariateur

› Le télévariateur

Un télévariateur modulaire est un télérupteur amélioré puisqu’il est capable d’allumer, d’éteindre et de faire varier une ou plusieurs sources lumineuses (incandescence, halogène) depuis différents endroits d’un logement, à partir de boutons de commande. Il permet de créer des ambiances lumineuses et d’augmenter la durée de vie de vos lampes.

› J’ai besoin d’un télévariateur
La minuterie

› La minuterie

Avec une minuterie, vous allumez la lumière en appuyant sur un bouton poussoir mais l’extinction se fait automatiquement. Ce système est pratique pour des pièces où vous ne restez pas longtemps (cave, grenier, garage). Vous pouvez régler le temps d’allumage. Si vous installez une minuterie avec préavis, elle vous alerte avant de s’éteindre complètement en abaissant la luminosité ou en clignotant.

› J’ai besoin d’une minuterie
L’interrupteur crépusculaire

› L’interrupteur crépusculaire

L’interrupteur crépusculaire se place à l’extérieur. Sensible à la lumière, il allume l’éclairage lorsque le soleil se couche. A l’inverse, à l’aube, il éteint toutes les sources lumineuses qu’il commande.

› J’ai besoin d’un interrupteur crépusculaire

Connecter votre réseau multimédia

Connecter votre réseau multimédia

› Le tableau de communication

Un coffret de communication n’est pas un composant de votre tableau électrique mais est complémentaire. Installé dans la gaine technique de logement (GTL) sous ou à côté de votre tableau de distribution, il répartit le courant à tous vos appareils multimédia (TV, lecteur DVD, ordinateur, téléphone, console de jeux) via des prises Ethernet ou Wi-Fi. Un tableau de communication répond à la norme NF C 15-100 qui impose le regroupement des courants forts et faibles à un endroit unique.

› J’ai besoin d’un coffret de communication

Les principales marques

En savoir plus sur le tableau électrique : Vidéos & Blog

Présentation du tableau électrique Vega de chez Hager

Présentation du tableau électrique

ENCORE PLUS DE CONSEILS

Découvrez l'intégralité des vidéos Outiz sur Youtube